Rambouillet Territoires – Projet Tornado

La question du premier et dernier kilomètre est cruciale dans les territoires ruraux et périurbains incomplètement desservis par les transports en commun. Agglomération majoritairement rurale, la communauté de communes Rambouillet Territoires (58 000 habitants répartis sur 25 communes) n’échappe pas à la règle. Pour pallier l’insuffisance des transports en commun et offrir une alternative à l’usage (et la possession) d’une voiture individuelle, Rambouillet Territoires a développé des services de covoiturage et d'autopartage en équipant la collectivité territoriale en Bluecar, des véhicules en location libre-service, comparables à ceux d’Autolib. Forte de cette première expérience de mobilité partagée, la communauté de communes a souhaité étudier la mise en place d’une solution de navette collective autonome en direction de la zone d’activité de Bel Air.

La problématique

Développer une offre de mobilité autonome en zone péri-urbaine et rurale et apporter de nouvelles réponses aux besoins de mobilité.

Notre mission

Tester l’exploitation d’une navette autonome
Dans un premier temps, nous avons accompagné Rambouillet Territoires dans le cadrage du projet Tornado qui vise à relier d’ici à l’autonome 2020 la gare de Gazeran au centre commercial de Bel Air, Cette mission intégrait la recherche de partenaires, la recherche de financement et la soumission du projet aux autorités compétentes qui délivreront les autorisations à l'expérimentation.

Nous avons ensuite été chargés d’assister Rambouillet Territoires pour qu’il mène à bien les trois phases d'expérimentation destinées à acquérir le savoir-faire de l’exploitation d’un véhicule autonome.
Nous sommes plus particulièrement en charge de l’animation de la communauté de bêta testeurs du territoire. Nous les accompagnons ainsi dans l’adoption des systèmes de mobilité émergents, en utilisant une démarche de co-création des futurs services qui répondront aux besoins de mobilité, en lien avec les autres partenaires du projet notamment l’Alliance Renault Nissan et Exoskills.

  • Phase 1 : test sur voirie privatisée avec la transformation d’une portion d’environ 1,5 km de la D 936. L’expérimentation se déroulera sur une route fermée ce qui, du point de vue de la réglementation correspond à un site privé et à une zone contrôlée. 
  • Phase 2 : expérimentation sur la route du Bray, voirie classée zone de rencontre et sites privés (zone d’activité du Bel Air et centre commercial). 
  • Phase 3 : expérimentation sur route ouverte en 2020.
Les résultats
En octobre 2018, la première voiture autonome (une Zoé de Renault) a roulé dans la zone du Bel Air durant des essais privés.
Cette expérimentation vise à démontrer les bénéfices socio-économiques, sécuritaires et les avantages du véhicule autonome ainsi que la pertinence des scénarios d’usage dans un contexte territorial péri-urbain. Elle prend en compte l’attrait des citoyens pour ce mode de transport (attractivité et adoption) et permet de disposer de premiers retours d’expériences sur l’exploitation d’un service de véhicules et de navettes autonomes de transport partagé et en commun. 

Ce projet s’inscrit dans les objectifs de recherche du programme Nouvelle France Industrielle « Véhicule autonome ». Il bénéficiera également à d’autres territoires qui souhaiteraient répliquer et ainsi répondre plus rapidement aux besoins d’une mobilité à faible impact environnemental, partagé et autonome.

Les cookies nous permettent de vous fournir nos services plus facilement. Avec l'utilisation de nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.